RSS

Archives de Catégorie: Jus

Jus digestif et antioxydants

Un jus  rouge, riche en vitamines, minéraux et antioxydants.

Le premier jus de l’année de mon coté était vêtu de sa couleur rouge foncé.

Pour ce dernier
1 gros pamplemousse
2 petits fenouils+ les branches d’un gros fenouil
1 grosse betterave rouge

Un jus à la couleur rouge foncée donnée par la betterave.
Le pamplemousse vient lien apporter une touche d’acidité.
Le fenouil mêle son goût anisé à tout cela.

Ce jus est un soutien de la digestion en cette période où le digestif peut être mis à rude épreuve.

Ce jus est très riche en antioxydants de part la couleur rouge apportée par la betterave et le pamplemousse. Les antioxydants sont les molécules qui permettent à notre organisme de se protéger contre les radicaux libres.
Ces derniers sont produits dans notre corps face à la polution, au stress en tout genre, au surmenage, au manque de sommeil, au tabac, etc. Notre corps à besoin de pouvoir se défendre face à ces agents agresseurs.

Le pamplemousse et la betterave apportent  surtout des flavonoïdes et des caroténoïdes. Les composés sont différents entre l’un et l’autre mais les familles qui se retrouvent sont les mêmes.

Pour le pamplemousse Il est intéressant de garder la peau blanche dans le jus car les composés peuvent aussi être concentré en cette partie.

La betterave est très riche en bétaine, ce qui en fait un ami du foie et de la digestion.
Le fenouil vient soutenir l’intestin, il aide à évacuer les gazs. Le fenouil est une source de vitamine C.

Le pamplemousse est lui intéressant pour la circulation lymphatique, mais aussi pour sa richesse en vitamine C.
J’achète mes pamplemousses directement à des producteurs de Sicile. Ils sont donc très juteux et excellent.

Attention Cependant la betterave peut être très nettoyante et je conseille si c’est la première fois que vous la consommer sous forme de jus d’y aller progressivement.

Pour les personnes sous traitement médicamenteux le pamplemousse sera contre indiqué et pourra être remplacé par de l’orange ou des mandarines.

Nous introduisons régulièrement les jus dans le quotidien avec mon consultants et les retours sont toujours très riches.
Je les consomme pour ma part depuis 2008.

 
Poster un commentaire

Publié par le 1 janvier 2022 dans Jus, Santé dans l'assiette

 

Jus en Délice d’automne

La saison amorce le froid.
Les matins sont bien frais, du moins ici en montagne .

L’hydratation peut en cette période diminuer car on  ressent moins la soif.
Pour autant cela n’est pas une bonne chose car le corps a besoin d’hydratation. Il est composé en moyenne de 60% d’eau.
De mes constats en consultation en cette période un grand nombre de personnes se trouvent déshydratés, la peau absorbe sous les mains.

Les jus de légumes peuvent être intéressant pour augmenter l’hydratation de par leur apport hydrique intrinsèque aux fruits et légumes.

De plus ils sont également très reminéralisant ce qui est très intéressant en cette période où les rythmes de rentrées ont pris leur plein affaiblissant un peu les organismes par différents stress qui épuisent les minéraux et les laissant ainsi plus sensibles au froid.

Attention à ne pas confondre jus de légumes et jus de fruits. Ces derniers ont tendance à trop perturber la glycémie par l’absence de fibres.

Un jus de légumes contient 2/3 de légumes, 1/3 de fruits maximum pour apporter un bon équilibre.

Ici un jus mêlant à la fois amertume, minéralisation et hydratation.

Pour 1litres de jus.
Bien entendu il n’est pas nécessaire d’en boire cette quantité 250 mL sont suffisant.
Ils peuvent être partagé en famille, pris après un entraînement etc.

1 pied de fenouil
1 botte de blette
1 bon pied de céleri branche avec feuille (selon votre tolérance il faudra enlever les feuilles)
1 belle grappe de raisin blanc.

Et voilà un jus délicieux dont le doux mariage séduira plus d’un Palais.

Et vous êtes vous vigilant à votre consommation hydrique et minérale en cette saison ?

 
Poster un commentaire

Publié par le 8 novembre 2021 dans Jus

 

Duo de jus

Duo de jus.
Les jus de légumes sont très intéressant à introduire dans notre alimentation,
Sans pour autant en consommer des litres.
Ils nois aident à remineraliser l’organisme là où les minéraux peuvent être mis à mal avec nos rythmes du quotidiens nos émotions.

200 mL de jus par jour suffisent. À l’inverse l’excès est l’ami du bien et fournis une surcharge en minéraux rapidement assimilable et peut éprouver la rate, dont le bon équilibre est si important pour notre bon fonctionnement digestif.

Les jus de légumes sont beaucoup plus ibter que les jus de fruits.
Car que des fruits en jus sans fibre du coup va perturber la régulation de la glycémie.

Pour les jus de légumes on fera légumes et fruits avec idéalement mais 1/3 de fruits dans le jus.

Les jus peuvent être verts mais aussi colorés comme le cas de ce duo.

Vous avez pour le rouge
1 poivron rouge
1poivron jaune
1 betterave rouge moyenne
1concombre
1fenouil
4 oranges.
Le tout pour 1,5 litres de jus.

Le poivron dans les jus est un grand atout antioxydants, vitamine C.
Le concombre apporte une belle hydratation.
La betterave très intéressante sur la fonction hépatique.

J’avais surtout fait ce jus pour mon compagnon qui n’aime pas les jus trop amer.
Il s’est regalé.

Inversement moi j’aime énormément l’amertume des jus.
En goûtant le vert il a d’ailleurs fait bien la moue.
J’utilise facilement les jus après mes séances de sport.

Ici  pour 2 litres de jus
2 concombres.
Pied de céleri vert avec feuilles
4 pommes.
Le céleri est ici un céleri très vert et très prononcé en gout, un céleri local qui donne une texture un peu épaisse aux jus d’ailleurs et qui peut nécessite une filtration à l’étamine.

Ce jus est bien amer et ne conviendra absolument pas à tout le monde.
Pour la petite anecdote à mon magasin bio fournisseurs de céleri ils me disent que je suis la seule à leur en acheter et avec autant de régularité.
Le céleri c’est mon chouchou post sport.

Pour les jus j’achete également des légumes en déstockage car ils sont un peu fletris par exemple et cela me permet de les avoir à moins 30% ,dans mon Mag bio.

 
Poster un commentaire

Publié par le 8 novembre 2021 dans Jus

 

Jus rosée de la digestion

Mettre de la couleur dans son quotidien, et garder son coeur ouvert à la beauté de l’instant.
Pour cela un petit jus bien coloré comme il faut.
Betterave crue 4petite
1Concombre
Fenouil 1 de taille moyenne
Ananas 1 moyen bien mûre
Un plaisir pour les papilles ☺

Un jus fait à l’instant mais en y regardant de plus près une fois dans mon verre je me suis dit tiens en voilà un bon jus thérapeutique.

Un jus ideal pour soutenir la digestion.
Avec la betterave et sa richesse en bétaïne qui vie t soutenir les sécrétions d’acide chlorydrique de l’estomac.
L’ananas et sa bromélaïne pour la digestion.
Le fenouil pour ses actions sur les ballonnements et les gaz.
Et le concombre qui apporte son lot de minéraux et d’hydratation.

Joyeuse journée à vous dans cet été qui tarde à pointer son bout du nez de façon définitive.

 
Poster un commentaire

Publié par le 15 juillet 2021 dans Jus

 

Jus vert celeri/ortie/ mandarine

Des jeunes orties dans mon jardin, idéal pour les passer dans les jus.

Des mandarines issues d’une commande directe à des producteurs Siciliens par une association de circuit court. Et bien entendu mon grand ami le céleri branche.

Et hop c’est parti pour le mélange des trois. Deux gros pieds de céleri branche avec les feuilles ( selon les goûts ils seront consommés sans les feuilles)

Mes mandarines éplucher, les orties levées et mises dans l’extracteur sans me piquer.

Et voilà un jus riche en vitamine C, en chlorophylle, en silicium, en fer, en acides aminés.

L’ortie est une plante extrêmement interressante à introduire dans notre alimentation. En effet elle est riche en Silicium, élément indispensable au bon fonctionnement de notre peau, planères, soutien de la paroi veineuse, au maintien de l’intégrité de nos tendons.

Nous avons Cependant un stock de silicium qui commence à diminuer à partir de l’adolescence. Il est donc essentiel de pouvoir continuer à en apporter dans notre vie adulte. L’ortie se prête à merveille à ce jeu. L’introduire sous forme de jus, de tisanes, de soupes est un Trésor que la nature nous offre et dont il serait dommage de s’en priver.

L’ortie est également très riche en fer, vitamine du groupe, acide aminés , minéraux tels que le magnésium et le calcium.

Le fer végetal sera optimisé dans son assimilation par l’apport de la vitamine C apporté ici par les mandarines.

Le céleri est lui très riche en sodium et minéraux.

Ce jus est donc parfait avant une épreuve sportive et au retour de cette dernière. Afin de compenser les pertes en minéraux et de Reminéraliser le corps post effort. On pourra l’associé à du sérum de Quinton pour également optimiser les apports en minéraux post effort.

Les jus verts sont d’excellent complément à intégrer dans son alimentation et présentent un intérêt tout particulier également dans les pratiques sportives et seront mieux assimilés par le corps que les différents compléments de récuperation dans la composition est parfois loin d’être clean.

Bonne dégustation à vous, je m’en vais faire un tour de vélo dans les montagnes 😉

 

Jus ami du foie riche en bétaïne

Le jus « ami du foie » Riche en betaine.

En cette saison nous sommes en plein dans l’energie du foie.
Le foie est dans notre corps une usine.
Il est responsable de nombreuses fonctions que cela soit de l’élimination de nos toxines endogènes ( propres à notre organisme) comme celle exogènes (dues à nos pensées, notre environnement, notre alimentation, les médicaments etc).

En médecine chinoise le foie est associé à l’élement bois et à la couleur verte.

Le foie est un organe qui à besoin de saveur acide.

Alors voici un jus idéal pour le soutenir en cette saison.
Céleri branche ( pied et feuille selon tolérance du céleri)
Betterave rouge crue ( bio et avec peau)
Pamplemousse.
Un tout petit ananas

Le céleri branche apporte la chlorophylle qui soutient  le foieen cette saison où l’apport de verdure sera très important pour apaiser le feu Interne.
Il est riche en minéraux.

Le pamplemousse, est riche en vitamine C et apporte la saveur acide.
Attention en cas de traitements médicamenteux de type chimio, anticoagulants , médicaments thyroidiens, anti épileptiques, etc le pamplemousse sera a remplacé par un autre fruit : agrumes de fin de saison  ou pomme à la saveur acidulé.

Et enfin la betterave rouge, est riche en vitamine du groupe B, potassium mais aussi en bétaine.
La bétaine est une substance qui vient soutenir le fonctionnement du foie mais également soutenir nos sécrétions d’acide chlorydrique au niveau de l’estomac.
En effet le manque de production d’acide chloridrique est très fréquent mais très mal pris en charge car souvent evoqué comme excès d’acidité et traité par des IPP.
Ce qui ne fait donc qu’aggraver les symptômes dans certains cas.
Le défaut de production de cet acide peut avoir plusieurs cause mais une de principales est la faiblesse de la thyroïde.. Faiblesse bien  plus fréquente qu’on le pense.

En énergétique chinoise la betterave est de saveur douche, associée à l’élement terre et la couleur jaune et les organes estomac et rate. Le foie contrôle justement la rate

Betterave crue

Et l’ananas vient apporter un petit gout sucré à ce jus là où les feuilles de céleri peuvent être trop amer Selon les goûts.

Pour les jus je trouve les pots @leparfaitfr au top.

Et vous accordez vous de l’importance à votre foie en cette saison ?

Je ferais un post prochainement sur un soutien hépatique en aroma et  phyto.

Attention Cependant en cas de foie tres en gorgé la betterave peut être trop détoxifiante il sera dans ce cas judicieux de doser la quantité pour éviter de se retrouver avec un effet gueule de bois.

 

Cueillette d’ortie

Nourriture verte dans mon environnement de vie .

L’ortie est une pépite de la nature
Elle est très riche en silicium, éléments que nous n’apportons point par l’alimentation de nos jours bien que ce soit un élément indispensable au bon fonctionnement cellulaire.
Très riche en fer…plante reine de l’anémie bien plus que l’épinard.
L’ortie séchée en poudre c’est également 80 %  de proteines. Apport idéal pour toutes personnes ayant une alimentation végétale ou pour diminuer les protéines animales.

C’est également une plante amie de la femme et du cycle féminin et de l’allaitement par ses feuilles.
Amie de l’homme et de la prostate par ses racines.

Plante reine pour l’enfant et l’adulte dans les troubles tendineux et osseux.
Plantes antiallergiques et antiinflammatoire.
Plantes riche en chlorophylle ami de notre hémoglobine.
Plantes dépuratives et détoxifiante.

Et ses vertues sont nombreuses en voici seulement quelques unes.

C’est une plante à introduire sans hésitations dans son alimentation.
Ayant une alimentation vegetale j’aime la récolter à la saison printanière.

Au menu eau d’ortie
Jus vert
Soupe d’ortie
Cake à l’ortie
Pesto à l’ortie.
Il y a mille facons d’inviter cette pépite à notre table.

Et vous l’ortie fait elle partie de votre alimentation ?

 

Canicule : les jus verts à la rescousse

Période de canicule…dit besoin de rafraîchissant .
Le réflexe est souvent de boire glacé. Or ce principe est très mauvais pour la digestion que cela soit en ayurvéda ou médecine chinoise. Cela vient figer la digestion et profondément désequilibrer la rate
Ce n’est pas un hasard si dans le désert on boit du thé vert à la menthe… Et si on pensait plutôt aux jus verts pour se rafraîchir de l’intérieur tout en respectant notre physiologie y compris en période de canicule.

Ici un jus céleri vert et concombre.
Le céleri est un grand rafraîchissant. De plus de part ses apports très riche en sodium il viendra combler les pertes liées à la transpiration.

Le concombre est lui à la fois riche en eau et rafraîchissant.

Selon votre goût vous pouvez y rajouter une pomme ou une carotte si le vert est trop fort pour vous en goût car le céleri on aime ou on aime pas.
Je n’aime pas pour ma part sucrer les jus je préfère manger les fruits entiers.
Je vais seulement utiliser une pomme de temps en temps si je sens le besoin au niveau gustatif.

Ps : cette photo a été prise juste avant que le bocal explose en milles morceaux. Sagement posé sur le muret pour une raison que j’ignore il s’est cassé la figure et il a explosé en mille.
J’avais mis tant d’intention à la préparation de ce jus que je n’ai pu en boire qu’une gorgée. 😥😥

 

Retour sur un jeûne sec intermittent

Bonjour à vous

Je voudrais vous partager ce jour mon retour d’expérience sur le jeûne sec de 23h en intermittent sur 3 jours suivi d’un jeûne sec de 40h.

J’ai déjà partagé sur ce blog plusieurs fois mes différentes expériences de jeûnes hydriques.

Je n’avais jusque peu quasi pas pratiqué le jeûne sec sauf dans un cas de force majeure en 2008 quand je me suis faite opérer des dents de sagesse. J’avais super mal réagit aux anesthésiques locaux avec des fièvres à 41. Des ganglions très enflammés. J’avais alors jeûner 3 ou 4 jours à sec totalement. Avaler ma salive était déjà tellement douloureux que envisager de boire ou manger était impossible.

Cette l’exploitation du jeûne sec fut chose faite lors de mon accident du coude il y a 3 mois oû j’ai jeûné à sec pendant 48h pour laisser mon corps se concentrer sur la grosse fracture.

Ensuite à ce moment là j’étais en consultation sur des journées non stop de 10h à 20h. Que sans m’en rendre compte ni forcé j’étais en jeûne sec car je ne buvais pas du tout.

J’avais vraiment de super ressentis.

Du coup cela m’a invité à explorer plus en profondeur.

Tout en sachant que je pratique le jeûne intermittent 16/8 hydrique depuis des années.

J’ai pris mon dernier repas le mardi soir.

Et sur 3 jours j’ai fais jeûne sec intermittent de 23h.

Je le coupais le soir soit à l’eau de coco soit au jus vert et ensuite je n’avais envie que de gras : avocat, noix de cajou, purée de sésame.

C’était donc un jeûne sec intermittent cétogène.

Et ensuite à la rupture du 3 ème jour une fois le repas pris sur cet intervalle d une seule heure de la journée (entre 20h et 21h) j’ai commencé sur un jeûne sec de 40h du vendredi soir au dimanche midi.

J’ai rompu ce jeûne sec de 40h au lait de coco fermenté. ( Une découverte qui a régalé mes papilles) avant de prendre un repas fait de betterave rouge, un oeuf et un peu de lentilles ( je n’étais pas chez moi donc j’ai composé ceux avec quoi mon corps avait envie pour ce repas ).

Pendant les 3 jours de la première partie j’avais mais źero attirance pour le sucre. J’ai d’ailleurs tenté une bouchée de datte que j’ai directement recraché tant cela était sucré pour mon palais.

Comme dans tous mes jeûnes absolument pas de détox physique. Cette fois pas de détox psychique non plus mais des bons intérieurs énormes, une clarté mentale énorme.

Tout cela a été fait en travaillant pour ma part.

Et je m’entrainais sportivement en renforcement musculaire le matin tôt ou avant la rupture du jeûne.

Je n’ai pas rencontré une seule once de fatigue.

Des urines une seule fois par jour ce qui n’est pas du tout mon habitude, mais par contre très concentrée.

Ensuite à la rupture du jeûne de 40h 4 heures plus tard j’ai enchaîné une très grosse séance d’entraînement.

Avec 2km6 en bassin oû j’ai retrouvé mes meilleures niveaux, j’ai pu réintroduire le papillon que je n’avais pas nagé depuis la fracture.

Et j’ai enchaîné direct ensuite sur 10km de course à pied oû j’étais au plus proche de mes meilleurs niveaux tout en devant composer avec un vent de dinguo qui s’était levé.

Je suis rentrée avec à nouveaux un repas en mode cétogène.entre verdures et gras.

J’ai beaucoup dégonflé pendant ce jeûne intermittent.

J’envisage de reprendre mes jeûnes hebdomadaires mais cette fois ci en jeûne sec 2 fois par semaine.

Et je risque probablement de faire une bonne partie du ramadan bien que n’ayant aucune conviction musulmane je trouve cette pratique ultra saine.

J’ai trouvé le jeûne sec bien plus simple à gérer que le jeûne hydrique bien que mes jeûnes se passent très facilement depuis pas mal de temps.

Ce fut une rencontre intérieure incroyable.

Une forme physique exceptionnelle.

Une perte de masse grasse qui s-est également bien enclenchée bien plus vite qu’en jeûne hydrique.

Et vous quels sont vos expériences de jeûnes ?

Au plaisir de vous lire

 

Jus celeri fenouil ail des ours moringa

C’est la saison de l’ail des ours.

Voici une facon parmi bien d’autre d’utiliser l’ail des ours : l’introduire dans un jus vert.

Céleri branche, fenouil , ail des ours, pommes et un peu de moringa…
Voila un jus qui vient rebooster le corps sur son passage avec un shoot de chlorophyle et une bonne dépuration hépatique et rénale au passage.
Un jus rempli de bon nutriments assimilables par le corps sans poudre de perlinpinpin ou composés au nom plus farfelu les uns que les autres.
Le tout 100 % local sauf le moringa.

Le céleri est un aliment idéal pour sa charge en minéraux et son apport en sodium assimilable.

Le fenouil, aliment au gout anisé, fortement connu pour ses propriétés digestives.
Il apporte son lot de vitamine C et de potassium.

L’ail des ours…on le récolte au printemps.
Il se reconnait à sa façon de vous embaumer les mains avec son odeur caractéristique d’ail.
Puissant dépuratif, riche en composés souffrés et en vitamine C. Et comme de nombreuses plantes sauvages il est riche en acide aminés.
Attention à ne pas en mettre trop cependant car c’est costaud dans les jus.

Le moringa, plante reconnue pour sa riche en calcium, potassium, fer mais aussi ses acides aminés ainsi qu’en vitamines A et E.

La pomme vient adoucir le goût par sa touche sucrée. Ici j’en mets très peu car je n’aime pas le goût sucré des jus et n’oublions pas qu’un jus de fruit apporte beaucoup de glucides mais sans l’apport des fibres du fruits entier,fibres quoi viennent ralentir l’absorption glucidique